lundi 20 avril 2020

Se réconforter en période de confinement avec une crème au chocolat

La bonne idée du moment : un entremet au chocolat avec du tapioca, proposé par Pascale Week

Pour 6 petits pot ou 4 grands
  • 50 cl de lait demi écrémé
  • 20 g de tapioca (du bio de chez Markal pour ma part)
  • 50 g de chocolat noir
  • 30 g de sucre
  • Fleur de sel
Préparation : un quart d'heure de préparation + 4 h au frigo

Réalisation
Concasser le chocolat.
Faire chauffer lait + sucre dans une casserole.
Quand ça frémit, baisser le feu et ajouter le tapioca en fouettant pendant 7 à 10 mn pour faire épaissir... mais pas trop (je pense pour ma part que je vais diminuer le temps de cuisson, car mes premières crèmes étaient un peu trop compactes).
Hors du feu, ajouter le chocolat et la fleur de sel.
Verser dans les ramequins, laisser tiédir et mettre au frigo pendant 4h au moins.

Nous avons trouvé ça délicieux. La prochaine fois, je tâche de faire quelques photos avant qu'on les ait tous mangés. 

J'ai utilisé du sucre aromatisé à la noisette, que j'avais acheté pour goûter : dans les yaourts, c'est très moyen, mais dans un entremet cuit, ça relève le goût, et la cuisson retire le côté un peu artificiel du goût. Je pense que je testerai aussi avec des laits végétaux (le lait d'amande est sûrement très sympa), et avec des épices : la vanille ou la cannelle sont sûrement très bons, utilisés en petite quantité, juste pour mettre le goût du chocolat en relief.


dimanche 16 février 2020

Timbales de lasagnes

Pendant longtemps, j'ai utilisé la recette qui figurait sur les paquets de lasagne Barilla... et puis un jour ils ont cessé de l'y imprimer ! Je la note donc ici, parce qu'après-tout, elle n'est pas si mal, et qu'elle reste une bonne base de comparaison avec les recettes qu'on peut trouver ici ou là sur le web.

Comme je vis avec un Italien, il va sans dire que la sauce Bolognese (ragù) est un grand classique à la maison, et que je la fais désormais quasiment "au pif", avec des tomates fraîches en été (c'est plus long à cuire mais c'est succulent), avec de la concassée en boîte en hiver (avec des tomates bio, on préfère), et j'y ajoute parfois des légumes supplémentaires, selon la saison : une branche de céleri, une courgette... le tout haché ou coupé en tout petits morceaux.
Comme mon homme n'est pas fan de béchamel, il m'arrive de la remplacer par de la mozzarella di bufala tranchée. On adore. 

Aujourd'hui, je teste une recette d'Edda, et pas n'importe quelle recette : les lasagnes de sa belle maman. Elle nous l'offre sur son blog , "Un déjeuner de soleil", dont les recettes me font toujours saliver, et dont je confirme qu'elles sont authentiquement italiennes : j'y retrouve la manière de faire des femmes de la famille de Dino, dont notamment la tante est une bonne cuisinière.

Mais voici la recette des paquets de lasagnes Barilla, dont j'avais conservé un exemplaire dans mon cahier de cuisine.

Ingrédients pour 4 à 6 personnes
  • 15 feuilles de lasagne
Pour la bolognese : 
  • un oignon
  • une gousse d'ail
  • une carotte
  • 150g de boeuf
  • 150g de porc
  • 50g de chair à saucisse
  • 15g de champignons secs
  • 1 cuiller à soupe de concentré de tomates 
  • un demi-verre de Marsala (vin italien)
Pour la béchamel
  • 50 g de beurre
  • 50g de farine
  • 900ml de lait
  • sel, poivre, muscade
Préparation : compter 2 bonnes heures avant de pouvoir les goûter.
Préchauffage du four : 250°C (mais c'est une vieille recette, avec un four à chaleur tournante, 180°C suffisent)

Réalisation
Bolognese
Faire revenir l'oignon, la carotte et l'ail hachés dans une noix de beurre. Ajouter les viandes hachées et faire rissoler. Ajouter le concentré de tomates dilué dans le Marsala et un demi verre d'eau. Laisser évaporer, puis ajouter 3 louches de bouillon et laisser mijoter 45 mn. Saler.

Béchamel
Faire fondre le beurre dans une casserole, ajouter la farine en pluie, mélanger (c'est un roux blanc). Ajouter le lait sans cesser de tourner pour éviter les grumeaux. Saler, poivrer, ajouter une pincée de muscade. Porter à ébullition en mélangeant continuellement et laisser cuire le temps qu'elle épaississe.

Montage
Beurrer un plat à four et recouvrir le fond d'une légère couche de sauce à la viande et de béchamel. Recouvrir de lasagnes. Recouvrir d'une nouvelle couche de sauce à la viande, sauce béchamel et saupoudrer de parmesan râpé. Continuer d'empiler les couches (4 ou 5 maxi) jusqu'à épuisement des ingrédients. Recouvrir la dernière couche de pâtes d'une abondante couche de béchamel (ou d'un mélange sauce à la viande / béchamel), saupoudrer de parmesan et glisser au four, à mi hauteur, pour 20 minutes (moi je mets 30).
Laisser reposer 10 minutes hors du four avant de déguster (important pour que la lasagne "se refasse", et qu'on puisse la déguster sans se brûler).

dimanche 23 décembre 2018

Réveillon de Noël

Comme c'est au 1er de l'An que je reçois, pour Noël, on se la joue light!

Entrée
- anneaux de calamars à la napolitaine, préparés par Dino. En fait, il suffit de couper les encornets en rondelles, de les fariner (pas de pâte à beignet comme à la romaine) et de les faire frire à la poêle. Un peu de sel et de citron, et le tour est joué.

Plat :
- soles meunières
- fondue de poireaux

Dessert :
- bûche au chocolat de chez Pillon

Joyeux Noël !
Je vous dirai la semaine prochaine ce que je concocte pour le 1er de l'An : j'ai encore un suspens sur l'un des ingrédients.



mercredi 5 décembre 2018

Soupe butternut et chorizo

La confection des soupes est souvent la résultante de mes expériences précédentes, combinée avec le contenu du frigo, et parfois une petite recherche complémentaire sur le web histoire de se renouveler un peu. Cette impro là a particulièrement plu à mon homme (qui n'aime pas trop les soupes moulinées habituellement), donc je la note pour savoir la refaire. Pour nous, ce type de soupe constitue l'essentiel d'un repas du soir.

Ingrédients pour deux personnes
- 1 ou 2 poireaux selon leur taille
- 4 échalotes
- la moitié d'une courge butternut (on peut utiliser du potiron, du potimarron...)
- 2 pommes de terre
- 2 cuillers à soupe de crème fleurette
- 20 tranches fines de chorizo
- quelques brins de coriandre
- croûtons
- 1 cube de bouillon de volaille
- huile d'olive, sel, poivre

Préparation : 15 mn
Cuisson : environ 20 mn au total

Réalisation
Éplucher et trancher les poireaux et les échalotes en fines rondelles (je passe au robot avec le trancheur le plus fin) et les mettre à fondre avec un peu d'huile d'olive dans une cocotte couverte, afin qu'ils deviennent translucides.

Éplucher la courge et les pommes de terre et découper en gros dés. Verser dans la cocotte, couvrir d'eau (ne pas trop en mettre pour que la soupe reste épaisse), et ajouter le cube de bouillon. Couvrir et laisser mijoter pendant 15 à 20 mn, jusqu'à ce que les légumes soient cuits (la courge doit commencer se déliter).

Pendant ce temps, retirer la peau du chorizo, le trancher le plus finement possible et mettre à suer dans une poêle sans matière grasse, en retournant les tranches à mi-cuisson. Elles doivent devenir croquantes. Égoutter sur un papier absorbant.

Préparer vos croûtons en les faisant dorer avec un peu d'huile d'olive (parfait pour terminer le pain dur).

Laver la coriandre et ciseler les feuilles.

Une fois les légumes cuits, rectifier le cas échéant la quantité d'eau (faire évaporer à découvert ou ajouter du liquide selon les besoins), ajouter la crème fleurette et passer au mixer (je mets le plongeur directement dans la casserole) afin d'obtenir une consistance moulinée, presque un velouté. Rectifier l'assaisonnement si nécessaire.

Verser dans des bols. Ajouter la coriandre crue au centre du liquide, et déposer les tranches de chorizo autour. Servir les croûtons à part, afin de les déguster bien croustillants.

mardi 12 décembre 2017

Une délicieuse soupe d’inspiration Thaï

Je me suis inspirée d’une recette de « ma fourchette » que j’ai transposée avec ce que j’avais sous la main... et c’était délicieux.

Ingrédients pour deux personnes
- 1 petit oignon tranché en lamelles
- 1 poivron « corne de bœuf » tranché en lamelles
- 1 gousse d’ail hachée
- 1 cm de racine de gingembre épluchée et hachée
- 150 g de crevettes cuites bio
- 20 cl de lait de coco
- 1/2 litre de bouillon de poule (cube dilué)
- 1/2 verre à moutarde de riz basmati
- 6 brins de coriandre fraîche
- huile d’olive
- poudre de curry (1 cuiller à café)

Préparation : 15 mn
Cuisson : 15 mn au total

Réalisation
Cuire le riz dans 2 fois son volume d’eau salée, égoutter et réserver.
Pendant ce temps, faire revenir dans l’huile d’olive l’oignon, le poivron, l’ail et le gingembre, jusqu’à ce que les légumes deviennent translucides. Poudrer de curry et bien mélanger.
Ajouter le bouillon et le lait de coco, et laisser mijoter 10 mn. Si vos crevettes sont surgelées, les ajouter tout de suite, sinon les incorporer en fin de cuisson, avec le riz égoutté. Donner un bouillon et servir aussitôt. Parsemer avec les feuilles de coriandre ciselées.

La recette prévoyait aussi un filet de jus de citron vert, que j’ai oublié : j’essaierai la prochaine fois, et si j’y pense, je mettrai une photo.


samedi 31 décembre 2016

Poêlée de marrons et champignons

En accompagnement de mon chapon rôti, et avec la purée de courge butternut, j'ai servi une poêlée rapidement préparée.

Ingrédients
- 1 grand bocal de marrons cuits sous vide Clément Faugier
- 1 gousse d'ail écrasée
- 1 cuiller à soupe de beurre salé
- 1 boîte de champignons mélangés (Champignons de Paris émincés, pleurotes, pholiotes, shiitakés
- quelques brins de persil

Réalisation
Égouter et rincer les champignons. Faire fondre le beurre, ajouter les champignons, les marrons, puis l'ail écrasé, et laisser réchauffer à feu doux pendant 5 à 10 mn. En fin de cuisson, ajouter le persil grossièrement haché, bien mélanger et servir aussitôt.

lundi 26 décembre 2016

Chapon mariné et rôti

Je ne sais plus de quel cuisinier est cette recette, que nous avions trouvé avec ma mère dans une revue culinaire il y a déjà pas mal d'années. Elle est devenue un classique de nos repas de fête. Chez nous, on ne met pas le beurre dans le jus de la volaille. Ne soyez pas surpris par la puissance de la marinade, qui pique le nez et les yeux quand on la prépare... mais pas le palais quand on déguste le chapon.

Ingrédients
- 1 beau chapon (400 g / personne en poids cru avec les os)
- 3 clous de girofle
- 2 bâtons de cannelle
- 1 bouquet garni
- 3 cuillères à soupe de moutarde à l'ancienne (ou de moutarde forte)
- 1 tête d'ail
- 2 citrons
- 15 g de poivre concassé
- 30 g de gros sel

Préparation : 30 mn, la veille
Cuisson : au moins 2 heures, selon la taille du chapon

Réalisation
La veille, porter à ébullition 2 litres d'eau avec les bâtons de cannelle, les clous de girofle, l'ail, les citrons en rondelles, la moutarde, le bouquet garni, le gros sel et le poivre concassé.
Ôter du feu, couvrir et laisser refroidir.
Plongez le chapon dans cette infusion, et laissez-le mariner 24 h au frais.
Le jour même, égoutter le chapon, laisser sécher au moins 3 h dans un endroit frais et bien aéré.
Mettre au four préchauffé à th 7 (210°C), sur la grille du four au-dessus d'un plat.
Arroser 4 fois de marinade en le retournant.
Laisser reposer le chapon environ 20 min à l'entrée du four éteint, sous trois couches d'aluminium.
Débridez le chapon, et disposez-le entier sur un plat chaud.

Accompagnement
Je le sers avec un assortiment de légumes, selon l'humeur du moment. Cette année, ce sera sans doute purée de courge butternut, pommes rissolées, marrons.